SARGOS

Développement d'un système global d'alertes et de réponses graduées prenant en charge toute la chaîne de protection de l'infrastructure, depuis la détection d'une menace potentielle jusqu'à la mise en oeuvre de la réaction. Le but: assurer la protection renforcée en environnement opérationnel civil.

Démarré en janvier 2010 pour une durée de 30 mois, le projet de recherche industrielle SARGOS vise à répondre à l’émergence du besoin de sûreté des infrastructures offshore civiles vulnérables aux actions de malveillance, de piraterie ou de terrorisme menées à partir de la mer. 

L’approche système et transverse mise en œuvre dans le projet SARGOS fait appel à des compétences pluridisciplinaires qui sont capitalisées dans un consortium de partenaires complémentaires.

Ce consortium est coordonné par une PME, SOFRESUD, et regroupe trois industriels : DCNS, Rockwell Collins France, CS SI ainsi que trois laboratoires de recherche TéSA, ARMINES/Centre sur les Risques et les Crises, Centre de Droit Maritime et des Transports. Il bénéficie de l’expertise et des moyens de DGA Techniques Navales.Les travaux scientifiques seront effectués sous l’égide d’un comité de pilotage comprenant des représentants de la Marine Nationale, de la DGA, des sociétés TOTAL et GDF SUEZ afin de formaliser les attentes et de valider les résultats obtenus.

Les applications directes de ce système complet seraient pour la protection des plate-formes pétrolières offshore, les FPSO ainsi que la flotte de la Marine Marchande.

Données clés

  • Détection des menaces
  • Déclenchement de l'alerte
  • Gestion de la crise
  • Réactions adaptées à la dangerosité
  • Accent sur les automatismes (aucun personnel dédié)
  • Fiabilité et robustesse essentielles
  • Aspects juridiques complexes

Armines: est une association de recherche contractuelle, partenaire de grandes Ecoles d'Ingénieurs. Créée en 1967 à l'initiative de l'Ecole des Mines de Paris, elle a pour objet la recherche "orientée vers l'industrie et apporte à ses centres de recherche communs aux écoles, des moyens en personnel, équipement et fonctionnement à hauteur de son volume d'activité contractuelle. Avec près de 500 salariés en propre répartis dans plus de 50 laboratoires, la participation des enseignants chercheurs des écoles et une activité contractuelle de 37 Millions d'Euros en 2006, elle est la première structure française de recherche contractuelle adossée à des établissements d'enseignement supérieur. Elle renforce ainsi l'activité R&D du réseau des Ecoles des Mines sous tutelle du Ministère de l'Economie des Finances et de l'Emploi, de l'Ecole Polytechnique, de l'ENSTA, de l'Ecole des Ponts et Chaussées et de l'Ecole Navale en l'orientant vers les problématiques de l'industrie.

Le CRCCentre de recherche sur les Risques et les Crises a pour mission de contribuer à la formalisation et à l’unification des savoirs dans le domaine de la prévention des risques et de la gestion des crises. Il conduit des recherches en étroit partenariat avec des industriels, les pouvoirs publics (Agence Nationale de la Recherche (ANR)) et l’Union Européenne. Il rassemble une expertise scientifique multidisciplinaire : sciences pour l’ingénieur, gestion, ergonomie, géographie, droit, informatique…

CDMT: Le Centre de Droit Maritime et des Transports a pour vocation de promouvoir et diffuser la recherche scientifique en droit des transports maritime, aérien et terrestre. Il anime et coordonne le travail de l’équipe de chercheurs et doctorants en droit maritime (plus de trente thèses actuellement en préparation). Il accueille les enseignements des Masters 2ème année du pôle de Droit des Transports d’Aix-Marseille et vient de mettre en place une licence professionnelle « management et Droit du Transport Maritime ». Outre le soutien des activités d'enseignement, le Centre développe des liens internationaux avec les instituts, enseignants, chercheurs et étudiants spécialisés en droit maritime et participe à de nombreux congrès dans le domaine.

Afin de valoriser et diffuser la recherche en droit des transports, le CDMT a créé deux collections dans lesquelles sont publiés des travaux de doctorat : la « Bibliothèque du Centre de Droit Maritime et des Transports » et la « Bibliothèque de  l’Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien (IFURTA) »..

 CS: Maître d’œuvre pour la conception, l’intégration et l’exploitation de systèmes critiques, CS bénéficie d’un positionnement différencié qui s’appuie sur les trois principales forces de l’entreprise: 

  •  Capacité de maîtrise d’œuvre de grands projets complexes et sensibles,
  • Une focalisation sur des secteurs à fort potentiel de croissance,
  • Force d’innovation et de proposition pour la réussite des projets stratégiques.

L’expertise de CS en matière d’applications et de systèmes critiques en fait le partenaire privilégié de grands secteurs économiques, notamment dans les domaines de la défense & sécurité, de l’espace, de l’aéronautique, du transport, de l’énergie et de l’industrie.

 DCNS: Acteur majeur sur le marché mondial des systèmes navals de défense, le groupe DCNS détient un savoir-faire historique unique en conception d’architecture et développement dans le domaine des infrastructures marines et des systèmes navals de traitement de l’information en temps réel.

La Division Système d’Information et de la Sécurité (DSIS) est une entité de 700 personnes qui possède un savoir-faire unique dans la spécification des besoins technico-opérationnels, d’architecture et de développement/intégration de solution dans le domaine des systèmes de traitement de l’information et de commandement qui traitent et exploitent des situations du trafic sur des espaces maritimes limités et étendus. Dans ce cadre DSIS utilise des méthodologies et outils de fusion de données hétérogènes et d’aide à la décision.

DSIS dispose d’une plate-forme multi-senseurs (AIS, radar & camera optronique) qui permet d’analyser et préciser, à l’aide de scénarios opérationnels les différents besoins des missions de surveillance, des risques et menaces encourus.

Rockwell Collins: Avec plus de 670 personnes, Rockwell Collins France (RCF), assure la conception, la production et le support de solutions électroniques pour l’aéronautique et pour les télécommunications.

Tout spécialement à l'intention des militaires ou de sociétés civiles ayant à gérer des sites sensibles, Rockwell Collins France (RCF) a élaboré une solution automatisée de surveillance de sites, particulièrement innovante, basée sur les technologies RADAR. Cette solution est en mesure de répondre aux besoins spécifiques de surveillance quelles que soient les conditions d’éclairement ou de visibilité météorologiques avec un maximum de fiabilité.

En matière de senseurs RADAR, les références concernent principalement le monde aéronautique, où sont proposés par exemple des systèmes de surveillance anti-intrusion pour avions. RCF est également impliqué dans des études visant à développer des applications à bases de RADAR FMCW pour rendre des véhicules entièrement autonomes.

TéSA: Le Laboratoire Coopératif TéSA est une création unique au plan national, où collaborent des industriels (Rockwell Collins France, AAS) des institutions (CNES, Aviation Civile) et des équipes de recherche de 5 Ecoles d’Ingénieur. Cela donne à TéSA une couverture thématique très large, avec la participation d’experts pointus dans tous les domaines du traitement du signal. La renommée internationale de TéSA lui a valu d’être distingué comme organisateur des plus grandes manifestations européenne (EUSIPCO 2002) puis mondiale (ICASSP 2006).

Fil d'Ariane

Contactez-nous

Pour plus d'informations Tél. : +33 (0)4 94 11 57 00 contact@sofresud.com

Haut de page