SARGOS

Développement d'un système global d'alertes et de réponses graduées prenant en charge toute la chaîne de protection de l'infrastructure, depuis la détection d'une menace potentielle jusqu'à la mise en oeuvre de la réaction. Le but: assurer la protection renforcée en environnement opérationnel civil.

Démarré en janvier 2010 pour une durée de 30 mois, le projet de recherche industrielle SARGOS vise à répondre à l’émergence du besoin de sûreté des infrastructures offshore civiles vulnérables aux actions de malveillance, de piraterie ou de terrorisme menées à partir de la mer. 

L’approche système et transverse mise en œuvre dans le projet SARGOS fait appel à des compétences pluridisciplinaires qui sont capitalisées dans un consortium de partenaires complémentaires.

Ce consortium est coordonné par une PME, SOFRESUD, et regroupe trois industriels : DCNS, Rockwell Collins France, CS SI ainsi que trois laboratoires de recherche TéSA, ARMINES/Centre sur les Risques et les Crises, Centre de Droit Maritime et des Transports. Il bénéficie de l’expertise et des moyens de DGA Techniques Navales.Les travaux scientifiques seront effectués sous l’égide d’un comité de pilotage comprenant des représentants de la Marine Nationale, de la DGA, des sociétés TOTAL et GDF SUEZ afin de formaliser les attentes et de valider les résultats obtenus.

Les applications directes de ce système complet seraient pour la protection des plate-formes pétrolières offshore, les FPSO ainsi que la flotte de la Marine Marchande.

Données clés

  • Détection des menaces
  • Déclenchement de l'alerte
  • Gestion de la crise
  • Réactions adaptées à la dangerosité
  • Accent sur les automatismes (aucun personnel dédié)
  • Fiabilité et robustesse essentielles
  • Aspects juridiques complexes

Détection Menaces

La surveillance des approches de la plate-forme offshore est réalisée en utilisant :

  • Les détections obtenues face aux petites embarcations, aux esquifs, aux engins flottants spécifiques (dinghy sur motorisé) et aux navires habituels, par le radar FMCW spécialisé du système SARGOS ;
  • Les informations recueillies par les capteurs associés au radar FMCW : radar de navigation classique, tourelle IR, système AIS, moyens de communication.

La gestion de la situation de surface assure l’acquisition et l’association des informations nécessaires à l’établissement de la tenue de surface rapprochée autour de la plate-forme, le traitement des informations permettant de déterminer la « classe d’identité » de l’écho détecté et la détermination de la menace, selon les 3 étapes suivantes : 

  • L’évaluation de la dangerosité, basée sur une analyse croisée de la classe d’identité du mobile de surface détecté et de la position de l’intrusion détectée par rapport au périmètre de sûreté défini autour de la plate-forme off-shore
  • Le calcul du rang de la menace, en utilisant les paramètres distance, vitesse et route du mobile détecté,
  • L’analyse des paramètres de caractérisation de la menace, afin d’évaluer la nécessité de déclencher ou non, une alerte d’intrusion dangereuse.

Évaluation dangerosité

L’alerte d’intrusion dangereuse générée par la fonction « Gestion de la situation de surface » est transmise pour traitement, à la fonction « Détermination des réactions » qui réalise :

  • des calculs de « planification de réactions » possibles en fonction du niveau de connaissance acquis sur les différentes menaces détectées (critères de comportement, classes d’identité, et comparaison de la situation connue en temps réel aux situations antérieurement rencontrées et mémorisées par le système) en tenant compte des éventuelles restrictions induites par la situation territoriale de la plate-forme offshore ou par le statut juridique de cette plate-forme ;
  • une proposition d’activation des moyens de riposte, proposition soumise à la validation du servant du « Poste Opérateur ». Le rôle du servant est de se prononcer sur la pertinence ou la non-pertinence de l’envoi d’une consigne d’exécution de riposte vers le module « gestion des moyens » ;
  • l’activation d’un processus de diffusion de l’alerte en interne à la plate-forme offshore ;
  • l’activation d’un processus de diffusion de l’alerte vers l’extérieur par enclenchement d’une logique de génération de messages types pour informer les autorités à terre sur la nature de l’intrusion et le degré de nuisance décelé.

Présentation opérateur

SARGOS s’adresse prioritairement à la surveillance et la protection d’infrastructures civiles : il ne doit pas requérir de personnel dédié dont le métier serait d’assurer la défense des biens et des personnes et il doit rester compatible d’une exploitation par un opérateur généraliste ayant comme principal objectif la production journalière et qui serait potentiellement stressé par la situation de crise à laquelle il serait confronté.
Pour assurer une prise de connaissance complète et rapide de la situation, les informations SARGOS sont présentées à l’opérateur sur 2 écrans adjacents :

  • La situation de surface représentée sur une carte enrichie des informations maritimes, par la liste des navires détectés classés dans un tableau suivant leur dangerosité,
  • Une aide à la décision en présentant sous forme d’enchainement le « Plan des Réactions » élaboré par les techniques de modélisation de la réaction.

 Le second écran est réservé à l’identification vidéo de la menace. Il est partagé en 3 zones :

  • Un bandeau qui affiche soit un plan large de la scène, soit un historique permettant de montrer à l’opérateur les images capturées par la caméra lorsqu’il n’était pas encore en poste devant la console ;
  • Une vue du plan rapproché de la menace qui permet à l’opérateur de valider la classe de l’embarcation et la classe d’identité de la menace ;
  • Une vue rapprochée en IR qui, en complément à la vision jour, peut permettre une meilleure identification.

Planification des réactions

SARGOS propose un processus automatisé d’analyse de situation, de levée d’alerte et d’élaboration d’un plan de réponses progressives et réversibles pour la mise en œuvre des moyens de réaction. La mise en œuvre du système se décompose en trois phases :

Phase 1 : Veille automatique

Dans un premier temps, le système SARGOS est autonome, il entretient la situation de surface avec les pistes des capteurs et évalue la dangerosité de chaque embarcation naviguant aux alentours de la plateforme. Lorsque le niveau de dangerosité atteint un seuil, le système quitte la phase de « veille automatique » pour passer en phase « Alerte ».

Phase 2 : Alerte

Le niveau de dangerosité d’une des pistes système a dépassé le seuil d’alerte : l’appréciation d’un opérateur devient nécessaire. Une alarme est générée afin d’avertir l’opérateur qu’une menace a été détectée. Le système oriente ses caméras vers la menace afin de pouvoir offrir à l’opérateur des moyens d’identification visuelle.

Phase 3 : Traitement

L’opérateur a pris connaissance de la situation, a confirmé la menace et l’a identifiée. Le système entre en phase de traitement des réactions. Le système propose à l’opérateur une planification des réactions en se basant sur la nature de la menace et les temps de mise en œuvre de ces réactions.

Fil d'Ariane

Contactez-nous

Pour plus d'informations Tél. : +33 (0)4 94 11 57 00 contact@sofresud.com

Haut de page