Base de Données Navires

Dans le cadre de projets de R&D subventionnés par l’ANR (France) ou l’UE, SOFRESUD a conçu, développé et entretient une base de données navire regroupant, à titre de validation de systèmes de surveillance et de levées d’alerte, toutes les informations à caractère statique ou semi-dynamique sur les navires.

La base de données Navires de SOFRESUD agrège toutes les données pertinentes sur les navires qui apparaissent dans des bases de données, libres d’accès et / ou qui circulent sur Internet.

Elle contient les informations des navires permettant aux moteurs de règles des systèmes de R&D, SCANMARIS, SISMARIS, I2C et PERSEUS, de lever des alertes sur les comportements anormaux des navires détectés par les systèmes.

Ces informations comprennent principalement des données sur les caractéristiques techniques des navires (longueur, largeur, tirant d’eau, propulsion, motorisation, capacités d’emport et de levage, etc.). Mais ces données incluent également des informations sur des évènements d’intérêt concernant le navire : résultats d’inspections, détentions, avaries ou incidents survenus sur le navire par le passé.

Données clés

  • Historique des navires
  • Résultats d’inspection
  • Bateaux bannis (par les MOU)
  • Plus de 94 000 navires de commerce
  • Plus de 8 000 bateaux de pêche européens
  • Plus de 36 000 autres bateaux (yacht, …)
  • Plus de 200 000 photos référencées

Integrated System for Interoperable sensors & Information sources for Common abnormal vessel behaviour detection & Collaborative identification of threat

LOGO du projet I2C

Le projet I2C proposera, à l'horizon 2015, une nouvelle génération d'outils de surveillance maritime. L'intégration des dernières technologies d'acquisition et de surveillance permettra ainsi d'identifier au plus tôt la menace en se basant sur le comportement suspect des navires. Les futures principales caractéristiques d'I2C sont :

  • Capacités d'acquisition augmentée grâce aux capteurs de nouvelles générations. L'utilisation conjointe des radars HFSW et FMCW permettra de suivre, même à grande distance, de petites embarcations. A cela s'ajoute également les moyens, plus classiques, tels que les stations AIS et les radars côtiers conventionnels. Ainsi, l'union de ces différents moyens permettra une surveillance accrue sur une zone maritime de 200 milles nautiques et cela quelles que soit les conditions météorologiques.
  • Des capteurs mobiles qui étendent les capacités des capteurs initiaux afin d'effectuer des observations sur une zone spécifique. Quatre plateformes sont déployées : des avions et des patrouilleurs ainsi que des USV et des Zeppelins. Ces derniers, du fait de leur vol silencieux et sans vibration, offrent l'avantage de pouvoir effectuer des observations en hautes résolutions. De plus, ils disposent, pour les capteurs et les dispositifs de communication, d'une charge utile de deux tonnes.
  • Capacité d'obtenir une tenue de situation maritime globale grâce à la corrélation des différents capteurs.
  • Capacité d'obtenir des renseignements complémentaires sur les bateaux (condition météo, historique du bateau, port d'attache...) afin de disposer d'une tenue de situation la plus exhaustive possible.
  • Alerte automatique suite à la détection des navires ayant un comportement anormal. Celle-ci doit être ensuite validée par les opérationnels. La détection des comportements anormaux est réalisée à partir d'un moteur de règles.
  • Capacité à comprendre les événements suspects, identifier les menaces précoces et publier périodiquement les fichiers d'interprétation à destination des autorités décisionnelles.
  • Capacité de collaborer et d'échanger des données à travers un réseau de communication basé sur le protocole DSIP et VSAT/Digital Video Broadcast technologies.

I2C est un projet de recherches européen sur 4 ans qui a démarré le 1er Octobre 2010, soutenu par la Commission Européenne.

I2C utilisera la technologie AMAS afin de trouver de nouveaux algorithmes capables d'apprendre et de détecter les comportements anormaux des navires à partir d'une tenue de situation maritime. Des alertes documentées seront alors générées afin d’être validées par un opérationnel.


Porteur du projet : DCNS
Soutien du projet: Pôle Mer Mediterrannée
Partenaires industriels: SOFRESUD, ROCKWELL COLLINS, FURUNO, TECHCOM SERVICES, KONGSBERG, SPACETECH, CLEARPRIORITY, ZEPPELIN, METEOSIM, AJECO, AIRSHIPVISION, ECOMER, INTUILAB, , E. VAN HOOYDONK
Partenaires centres de recherches: ARMINES, CNRS, INP TOULOUSE, UNIVERSITÉ PAUL SABATIER, UNIVERSITÉ TOULOUSE (IRIT)

Contactez-nous

Pour plus d'informations Tél. : +33 (0)4 94 11 57 00 contact@sofresud.com

Haut de page